clh-ap-pan-katsinasfin.jpg

Les Ecrans de Danse présentent leur dixième et dernière édition de la saison 2009-2010 en accueillant le chorégraphe Lionel Hoche pour sa pièce PAN!

De l’art contemporain à l’anthropologie en passant par l’histoire de l’art, Pan! mêle les arts, les époques et réenchante notre monde.
Cette videorencontre en compagnie de Lionel Hoche sera animée par Edwige Phitoussi.
L’entrée est libre sur réservation par email : moiedph@yahoo.fr

PAN!
durée: 1h environ
PAN ! : Projet de spectacle chorégraphique et panoramique selon lequel l’unité du monde peut se tenir dans un baril de poudre qui, en explosant, envoie balader la somme de tout ce qui existe. Un monde saturé vole en éclats : PAN ! est la petite éternité qui se fige au cœur de l’explosion, pendant laquelle on a le temps de voir le monde à la renverse. Nippes et électroménager, plastique et mobilier, briques et breloques font un feu d’artifice du tonnerre et une pluie de toutes choses nous retombe en vrac sur la tête.

Membres en pagaille, corps en désordre, le chaos du monde s’agglomère à nos chairs et nous voilà tout encombrés, portant à bout de bras des cosmogonies en panne. Pris dans la tournoyante, on va devoir réinventer des rituels pour recoller l’espace, des chants pour calmer l’atome, des danses aux animaux pour qu’ils nous comprennent : on finira bien par leur ressembler, on saura se réconcilier la matière et retomber sur nos pattes, on va se remettre à niveau, sur l’horizon dans le sens de l’expansion, et ça ira beaucoup mieux.

Lionel Hoche
Né en 1964, Lionel Hoche entre en 1978 à l’École de danse de l’Opéra de Paris, pour rejoindre en 1983 le Nederlands Dans Theater, où il travaille sous la direction de Jirì Kylian, et participe aux créations de nombreux chorégraphes invités. En 1988, il signe sa première chorégraphie : U should have left the light on pour le Nederlands Dans Theater II, pièce qui sera reprise par la Companhia de Dança de Lisbonne, la compagnie « Nomades » (Florence Faure et Serge Campardon), et par le Ballet de l’Opéra de Rome. Il quitte le Nederlands Dans Theater en 1989 pour rejoindre « Astrakan », la compagnie de Daniel Larrieu, et participe à ses créations jusqu’en 1991. En 1992, il est l’assistant du chorégraphe pour la création à l’Opéra de Paris d’Attentat Poétique. La même année, Lionel Hoche fonde la Compagnie Lionel Hoche et présente Prière de tenir la main courante au Festival International de Danse de Cannes. Depuis Lionel Hoche poursuit son travail chorégraphique en créant pour sa compagnie et pour d’autres, un parcours qualifié d’« exemplaire ». À ce jour, il a réalisé plus de cinquante pièces pour une trentaine de compagnies, parmi lesquelles : le Nederlands Dans Theater II, le Ballet de l’Opéra de Lyon, les Ballets de Monte-Carlo, la Compañia Nacional de Danza (Espagne), la Batsheva Dance Company (Israël), le Ballet de Zurich, le Ballet National de Finlande, le Ballet Philippines, le Ballet National de Nancy et de Lorraine, le Ballet de l’Opéra Royal de Wallonie, le Ballet du Capitole de Toulouse, le Ballet du Grand Théâtre de Genève… Récemment il crée Yamm pour le Ballet National de l’Opéra de Paris sur une création musicale de Philippe Fénelon et L’Île (l’ivre d’images) pour la Compagnie Lionel Hoche.Dès 1988, Lionel Hoche a également entamé un travail de recherche plastique (sculptures, détournements d’objets) et conçoit depuis 1992 la scénographie de certaines de ses chorégraphies.

Chorégraphie et scénographie : Lionel Hoche
Interprètes : Arnaud Cabias, Max Fossatti, Cyril Geeroms, Xavier Kim (circassien), Shlomi Tuizer
Musique : Sébastien Roux
Lumière : Laurent Matignon
Conseil à la scénographie : Mathieu Bouvier
Conseil artistique : Marielle Elis
Production : Compagnie Lionel Hoche, Association MéMé BaNjO.
Coproductions & résidences de création : Maison de la musique, Nanterre / Centre national de la danse, Pantin / Théâtre Paul Eluard, Bezons (avec le concours de la Région Île-de-France)
Résidence : La Ferme du Buisson, Scène national de Marne-la-Vallée
Avec le soutien de la DRAC Île-de-France - Ministère de la culture et de la communication (Aide à la compagnie chorégraphique) / du Conseil général des Hauts-de-Seine / de l’ADAMI / du Ballet national de Marseille dans le cadre de l’accueil studio.La compagnie Lionel Hoche est en résidence à la Maison de la musique - Nanterre depuis 2005.

http://www.ecransdedanse.com/