Expo zero au musée de la danse à Rennes, CCN de Rennes et de Bretagne, direction Boris Charmatz

Exposition, Actualités Pas de commentaires »

mddseptembre2009.jpg

expo zéro est un projet d’exposition sans œuvres : pas de photos, de sculptures, d’installations ni de vidéos. Zéro chose, aucun objet stable. Mais des artistes, des zones occupées par les gestes, les projets, les corps, les histoires, les danses que chacun voudra bien imaginer. Partant de ce principe, dix personnalités (artistes, architectes, chercheurs…) seront accueillies en résidence dans l’espace du Garage. Ils présenteront ensuite aux visiteurs leurs visions, subjectives et utopiques, de ce que pourrait être un « Musée de la danse ».
Sorte de « think tank » aux objectifs mouvants, expo zéro cherche à convoquer l’art dans ses manifestations les plus volatiles. À travers l’analyse, la description, les performances, les mouvements et les idées que chaque « guide-artiste » développera avec le public, se dessineront les coordonnées de ce territoire en devenir…

En savoir plus (PDF)

expo zéro
les 19 et 20 septembre 2009
Le Garage, Rennes.
entrée libre de 11h à 19h

Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne
Direction : Boris Charmatz
38, rue Saint-Melaine 35101 Rennes cedex 3 - CS 20831
- info@museedeladanse.org
téléphone : 02 99 63 88 22

Des nouvelles de AC PACA…

Internet, Lectures, Actualités Pas de commentaires »

acpacanl.jpg
Des nouvelles de l’AC PACA via sa dernière newsletter que nous citons partiellement…
AC PACA regroupe depuis presque deux ans un nombre variable d’acteurs chorégraphiques, 126 signataires de notre charte, 50 personnes présentes à l’université d’été 1 en septembre 2007 et 15 acteurs actifs au sein des groupes de réflexions et organisations du regroupement.

Fluctuant, modulable, mobilisable, en veille et en action, toujours présent, AC PACA traverse et participe à la politique culturelle chorégraphique en région mais aussi en lien avec le national, avec comme moteur son pôle de vigilance et sa force de proposition. Cela nous permet de rester dans l’échange, la circulation d’informations, la réactivité et les actions induites, autant avec les professionnels qu’avec les institutions, les collectivités et les structures, échappant ainsi mieux à l’isolement de nos pratiques et permettant d’avancer sur des propositions communes.

Deux grands chantiers ont occupé notre calendrier depuis plus d’un an :

L’évaluation/expertise d’une part et l’économie de la danse et sa répartition en région d’autre part.

Notre dernier texte “Évaluation/Expertise” (Propositions) du 19 décembre 2009 nous a permis de remettre des propositions concrètes au conseil régional paca, auprès de Martine Mouton (Chargée de mission danse) et de Rudy Vigier (Assistant de M. Alain Hayot responsable de la culture), permettant d’envisager des améliorations dans les dispositifs d’aides et d’accompagnements des équipes artistiques chorégraphiques.

Notre compte rendu sur les répartitions budgétaires des collectivités locales et territoriales dans le champ chorégraphique : A.O.C. a permis de donner une information concrète à l’économie des aides pour la danse et sa répartition. C’est à partir de la réalité des chiffres que nous pouvons engager un dialogue et des propositions auprès des politiques de la région, sortir des spéculations et des non-dits, des hypothèses et des bruits de couloirs ne permettant pas d’échanges constructifs.

Nous vous invitons à prendre connaissance, si ce n’est pas encore le cas, du dossier de presse A.O.C. et de cet extrait de notre conclusion :

“Vous l’aurez compris le but d’AC n’est pas de nous monter les uns contre les autres, mais de se tenir comme des êtres autonomes, ou notre être social détermine notre conscience… AC de par sa structuration autodidacte et atypique ne s’inscrit pas dans une norme sociétale actuelle puisque non constituée en association ni même en syndicat. Il s’agirait plutôt d’une coopérative spirituelle (d’esprits) qui ne se bat pas pour des avantages au singulier (chacun le fait très bien sans l’aide de l’autre) mais contre une nappe d’incompréhension et de silence du monde chorégraphique en général.” (la suite)

AC PACA envisage et prépare de nouvelles actions, évènements et chantiers pour l’année 2009, dans un souci d’ouverture et de liens privilégiés avec d’autres structures et personnalités :

* Proposition d’une série/programme de tables-rondes réflexives et partagées autour de sujets précis et communs aux acteurs.
* Proposition d’une série/programme de conférences ouvertes et instructives.

Vous recevrez bientôt une communication spécifique sur ces sujets.

Mais aussi eu regard d’une actualité et contexte régional et national important :

* Fragilisation et disparition en PACA (Colline menacé de disparition et Le Conseil Général du Var supprime l’ADIAM 83) - en savoir plus
* Le conseil de la création artistique - en savoir plus : lien 1 et lien 2
* Le rapport des Entretiens de Valois - en savoir plus 
* La directive nationale d’orientation (pour 2009) - en savoir plus
* En janvier 2009, les vœux du Président à la culture (discours de Nîmes) avec ” recentrage de l’intervention de l’Etat sur “l’excellence” “…
* Et les réorganisations : D.N.O. (Directive nationale d’orientation), RGPP (Révision générale des politiques publiques), LOLF (Loi organique relative aux lois de finances), les 6 DRAC au lieu des 22 d’aujourd’hui, le rapport Balladur et ses 15 régions au lieu de 22… - en savoir plus

A noter également l’organisation, la mobilisation des acteurs chorégraphiques ailleurs qu’en Provence-Alpes-Côte d’Azur, notamment les 2 premières rencontres à Paris des compagnies de danse indépendantes qui proposeront une lettre ouverte au ministre de la culture à signer sous peu, et qui s’interrogent sur la création d’une fédération nationale, également les consciences objectives et le nécessaire besoin de se regrouper, d’échanger :
Syndicat Chorégraphes Associés
- ACCN
- Synavi
- ASCERB - Association du Secteur Chorégraphique en Région Bretagne
- UFISC
- Autre(s)pARTs
- Groupe du 27…

Bon présage que de voir différents regroupements formelles ou informelles, cellules, organes, syndicats s’engager et travailler au commun des acteurs concernés. A nous tous maintenant d’organiser ces mouvements en structurant des liens et des échanges privilégiés entre structures.

Nous vous invitons à rejoindre dès maintenant AC PACA afin de construire ensemble des propositions communes et réactives, proposer d’autres possibles, avancer pour un avenir d’une danse variée et diversifiée au sein de notre société.

Pour finir, AC PACA envisage de renouveler son université d’été n°3 fin août, début septembre, dans une nouvelle formule, ouverte à l’ensemble des acteurs au niveau national.

A bientôt,
Bien à vous,

AC PACA

Illustration : Mark Jenkins, Malmö, Sweeden - source

La compagnie VO fête ses 20 ans et nous présente à cette occasion “A Facettes” le 19 septembre 2009 à 20h30 à l’église Saint Nicolas de Caen

Annonces spectacles, Actualités Pas de commentaires »

vo.jpg

La compagnie VO fête ses 20 ans le 19 septembre 2009 à 20h30 à l’église Saint Nicolas de Caen et nous présente à cette occasion A Facettes, duo mis en boite par Jérôme Babin, plasticien.

http://www.compagnie-vo.org/

Premier rendez-vous autour de Fattoumi Lamoureux, danser l’entre l’autre - la récente publication de Christine Roquet, le 17 septembre 2009 à 18h00 au forum de la FNAC, Caen

Colloques/Débats, Actualités Pas de commentaires »

parution-louvrage-christine-roquet-sur-fatoum-l-1.jpeg

Rendez-vous pour un temps de réflexion et de discussion autour des sujets de la danse resitués dans l’histoire et l’esthétique de l’art chorégraphique… probable déambulation sur la crête de choses à la fois sensibles, subtiles, rares et précieuses car pétries d’impatience, de savoir-faire, de maîtrise et d’emportement ; entités fragiles et puissantes que ces corps qui dansent, corporéité éphémère, intangible et paradoxale.
Ces conférences se tiendront là où peut naître la parole avec liberté et naturel, non pas telle une joute mais en butte contre la vérité du sujet qui advient.

Afin d’aller plus loin dans l’imaginaire du corps dansant, afin d’en éclairer la mythologie, ces rencontres-débats invitent le public à se saisir du Texte chorégraphique sous-jacent.

Dès lors que le danseur investit nos pensées en prenant possession de la scène, que se passe-t-il et surtout que se dit-il à cet instant ? Quelle “fable” raconte-t-il ? Se bat-il sinon contre lui-même et contre le monde entier qu’il recèle !

Doucement, tranquillement, nous nous introduirons dans le maillage du mouvement dansé et ne nous demanderons pas toujours forcément s’il faut ou pas y entendre quelque chose.

Mais s’agissant de poétique corporelle en représentation, il nous conviendrait d’envisager pleinement et de surcroît le geste politique à la clé des pièces dansées parce qu’in fine se produit à chaque levée de rideau un évènement, un phénomène à part entière.

Tentative exploratoire du corps dansant considéré pour ce qu’il est : de la philosophie en chair et en os, du spectacle vivant certes, du divertissement aussi, et en outre, un art de l’instant présent à la hauteur du souffle artistique que les danseurs impulsent à travers leur démarche.

De celle-ci, la démarche chorégraphique, qu’en est-il donc et que cherche-t-elle ?

Répondre à cette question devrait appeler nos efforts auxquels se conjugueront les joies de l’esprit qui y participe.

Le 17 septembre 2009 à 18h00 au forum de la FNAC propose un premier rendez-vous autour de Fattoumi Lamoureux, danser l’entre l’autre - la récente publication de Christine Roquet.

D’autres moments de partage organisés en lien avec la programmation du Centre Chorégraphique National et du Théâtre de Caen permettront de s’acheminer dans la danse contemporaine telle que la vivent les figures invitées : appréhender comment s’inscrivent ces écritures scéniques dans l’espace temps fera l’objet de notre attention.

En décembre notamment, nous tenterons d’entrevoir combien Manta – le solo d’Héla Fattoumi - dialogue avec l’altérité, l’autre en soi et l’intime a fortiori, au croisement des identités culturelles. L’occasion d’interroger l’humain nous sera donnée, à l’œuvre sous le voile de la femme qui danse là et qui, celle-ci, s’engage. En dansant être par le faire, avec et sans fard, au moyen de faux-semblants qui sont ou non de son époque n’offre-t-il pas moins un jeu théâtral qu’un regard réflexif ?
Ainsi tel paraît notre enjeu.

Valérie Colette-Folliot, le 28 août 2009 à Caen

www.ccncbn.com

Des nouvelles de La Ventura Cie pour ces prochaines semaines…

Annonces spectacles, Actualités Pas de commentaires »

annaventura.jpg

…et vous trouverez toute son actualité ici !

anna.ventura.free.fr

WP Theme & Icons by N.Design Studio
- Traduction by WordPress tuto
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion