be.png

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de l’ADADA.A envoyé par email par Jean Pierre Dupuy

L’Association de Développement des Arts et de Défense des Artistes (et Artistes/technicien) ADADA.A, tiendra son Assemblée Générale le Vendredi 27 Février à 18H00, aux Ateliers Intermédiaires 15 Bis rue Dumont d’Urville (zone portuaire) à Caen.

Vous êtes cordialement invitée à cette assemblée. Elle donnera lieu à un vaste débat que nous souhaitons le plus large possible, sur la Culture à Caen et en Basse Normandie.

L’Adada.a rassemble indistinctement des artistes de toutes disciplines (plus d’une soixantaine), l’association est aussi ouverte à toutes personnes soucieuses de l’art et de son développement. Pour tous renseignements complémentaires, consultez notre Blog.

En confirmant, dés maintenant, votre présence possible à cette réunion exceptionnelle (de nombreuses personnalités du monde culturel nous ont fait l’honneur de leur présence) nous vous communiquerons toutes pièces utiles à nourrir le débat auquel vous êtes convié. Vous trouverez ci-joint un premier texte : Principes généraux, orientation et objectifs de l’Adada.a.
Vous en souhaitant bonne lecture, en espérant vous compter parmi nous le 27 février prochain.

JP Dupuy.

Principes généraux, orientation et objectifs


Pour la promotion de l’art et pour la défense des artistes et techniciens travaillant en Basse Normandie.  Orientation/programme présentée par l’ Association de Développement de l’Art et de Défense des Artistes et Artistes-techniciens. (Adada.a)

1. L’ impératif artistique. Soutenir et défendre  la création dans toutes ses formes.
Veiller à l’indépendance et l’autonomie des artistes et des structures.
Rester vigilant sur la liberté de création.

2. Traduire concrètement, les nouvelles données du développement des activités artistiques et culturelles.
Création d’une cité des arts à Caen Pôle de référence pour les structures indépendantes artistiques et culturelles de la Basse-Normandie ( Ex maison du théâtre et de la danse). Lieu de monstration des réalisations régionales dans toutes les disciplines. Centre de ressources du secteur indépendant. Lieu géré et administré par un ou des représentants du secteur artistique indépendant.

3. Pour une politique inventive.
Favoriser la  mise à disposition de lieux au profit des compagnies et des plasticiens sur Caen et sur l’agglomération comme sur l’ensemble de la Région.
Favoriser les résidences d’artiste. Inventer et favoriser des lieux alternatifs et promouvoir la culture de proximité, et à travers des lieux d’art et de vie, encourager l’insertion de l’art dans la vie courante des citoyens.
Développer les possibilités de diffusion et de partage de l’art sur Caen et son agglomération. (mise en place d’un réseau Caen la mer).
Enrichir le tissu des lieux d’accueil sur la région, y compris pour les artistes itinérants. .

4. L’artiste.
Défendre et reconnaître un statut pour tous les artistes et Artistes/techniciens.
Veiller à favoriser l’émergence de nouveaux talents.
Développer l’emploi durable, soutenir un régime d’intermittence plus juste et plus adapté aux conditions réelles de travail.Combattre la misère et la précarité.

5. Le contrat artistique.
Favoriser l’emploi et l’activité des artistes sur du long terme, avec le soucis d’un bon aménagement du territoire. La signature de  conventions  et contrat d’objectifs, entre les structures artistiques ou les artistes et les collectivités locales et territoriales devrait devenir une règle.

6. Formation.
Pour encourager la formation professionnelle et la formation artistique.
Etudier  et mettre en place une structure régionale professionnelle de type chambre des métiers des artistes. Créer des pépinières d’entreprises à vocation culturelle. Renforcer et encourager les dispositifs de mutualisation. Créer de nouvelles formes économiques, plus solidaires. Développer un tiers secteur (non marchand) qui favorise la participation des publics. Faire de l’Education Populaire une priorité. En renouveler et réinvestir les formes avec le concours des artistes. Encourager l’éducation artistique, avec le concours des artistes

7. Art et Politique.
Encourager les artistes à prendre des  responsabilités et à participer aux Conseils d’Administration. Que les artistes soient des participants attentifs  de la réflexion sur la démocratie. Mise en place de comité de suivi de la politique culturelle à tous les niveaux. Créer et réclamer des commissions extra   municipales. Créer un Comité Régional des Arts rassemblant tous les partenaires.
En toutes circonstances, solliciter débats et transparences sur les questions culturelles.

8. Mettre en valeur.
Solliciter une véritable évaluation des pratiques artistiques et culturelles. Mise en place d’un dispositif d’évaluation indépendant pour les collectivités locales et territoriales. Défendre et promouvoir la diversité culturelle comme l’a reconnu l’Unesco à l’échelon européen et international. Créer des événements et développer des échanges ambitieux. Créer un Festival de découverte  des Jeunes artistes. Mettre en valeur des artistes de la Région. Soutenir la création contemporaine.

9. Justice et innovation.
Veiller à une plus juste répartition des moyens. Notamment  concernant les arts plastiques (soutien aux peintres et sculpteurs en activité) et concernant la danse, discipline «sinistrée» en Basse-Normandie. Plan d’accompagnement régional d’une politique de terrain pour la création vidéo et cinéma. Soutien aux disciplines musicales non commerciales. Soutien aux nouveaux territoires de l’art, numériques et autres.
Soutenir et Favoriser les nouveaux modes d’expression et la diversité culturelle.

NB : Motion 1 soumise à discussion à l’Assemblée Générale du 27 Février 2008 à Caen

Illustration : Dragos Gavrila