jardin.jpg

Ni exposition, ni spectacle, ni lecture
Il s’agit pourtant de peinture, de danse et d’écriture

Fruit d’une rencontre de trois énergies
Qui interrogent un même endroit : le végétal
Séparément
Puis ensemble
Profiter de l’écho du travail de l’autre
Voir dans sa production un prolongement à la sienne
Une aspiration
Se rendre compte d’un même cheminement, de mêmes interrogations lors de nos rendez vous
S’espacer
Retourner à soi
Se retrouver
Chocs des singularités qui se parlent…
Nous vous invitons à vous rapprocher de nous pour une rencontre…
Comme il vous plaira
Les jeudi 6 novembre et vendredi 7 novembre de 18h à 20h

« j’ai  fini par comprendre et cela me dépasse, me fend le crâne et me tord les nerfs, cela est trop fort pour moi et me donne à la fois  fragilité et une fantastique envie de vivre, que la vie sur terre n’est pas seulement celle de l’homme mais la vie du tableau qui tient debout tout seul, la vie d’une musique qui devient oiseau pendant que l’oiseau devient couleur, …

La vie du poète et du peintre devenus imperceptibles, la vie de l’herbe autant que celle de l’arbre, la vie du livre qui change notre regard, la vie de nos métaphores animales, végétales et minérales. »

Arnaud Villani, à propos de Gilles Deleuze

Studio 50
50 rue Eugène Boudin à Caen
Renseignements : 02 31 38 72 35

Peinture : Alain Chevalier.
Danse : Sophie Di Stefano.
Ecriture : Marie-Christine Gaudin

Illustration : Jardin Walda Pairon - source