Musique à/pour danser - Meredith Monk - Part. I

Musique, Actualités Pas de commentaires »

Meredith Monk

“La première fois que je l’ai vue, c’était aux tout débuts du Festival, en 1974, au Musée Galliera, - dans une “performance”, précisément, qui s’appelait Our Lady of Late.Elle était assise derrière un verre d’eau dont elle tirait, en promenant son doigt humecté sur le bord, des sons vibrants, cristallins, ondoyants. Sa voix accompagnait le son: j’avais été saisi, d’emblée, par le vertige inouï que cette voix suscitait: séquences cadrées, rythmes dans le rythme, chutes, dérives, accélérations, grondements, modulations, multiplication à l’infini des foyers d’émission. Une voix qui semblait avoir traversé toutes les cultures (avec des échos orientaux, africains, japonais), tous les âges (pépiements de petite fille, roulements rauques de vieil ogre), - et qui pouvait se métamorphoser sans fin, se précipiter en piaillements, roucoulements, hululements, hurlements chavirés, halètements. Jamais, sans doute, je n’ai ressenti à ce point ce que pouvait être l’ivressed’une voix chauffée à blanc, excédant toute commune mesure.

Au commencement, chez elle, est la voix, toujours. C’est là que quelque chose s’ouvre, qui semble provenir d’avant la langue, d’avant les paroles (et peut-être même: ce que l’on doit oublier lorsque l’on apprend à chanter), - et qui se situe, aussi, souverainement au-delà. Un soufffle incarné qui passe par la gorge, le ventre, le crâne, la poitrine, les sinus. Un tissu très complexe de vibrations, d’ondulations, de scansions. Capable de se ramifier, de se spiraler. D’être à la fois du côté de l’animalité, et du côté de la pureté aérienne, délivrée. Rien ne se passe si l’on n’accepte d’entrer dans cette voix, dans sa légèreté, sa véhémence, ses spasmes, sa gratuité. De refaire avec elle le trajet qui va du soufffle vers la chair, en traversant toutes les réverbérations, toutes les cavités. Le monde, alors, s’allège, se dissout, dans un flux tout à la fois pathétique, désinvolte, indécent, détaché, violent, poignant…”
M. Monk par Guy Scarpetta courtesy Festival d’Automne à Paris ++

Discographie

  • Key (Lovely Music, 1978/95)
  • Songs from the Hill (WERGO, 1979)
  • Dolmen Music (ECM, 1981)
  • Turtle Dreams (ECM, 1983)
  • Our Lady of Late (wergo, 1986)
  • Do You Be (ECM, 1987)
  • Book of Days (ECM, 1990)
  • Facing North (ECM, 1992)
  • Atlas (an opera in three parts) (ECM, 1993)
  • Volcano Songs (ECM, 1997)
  • Eclipse Variations recorded on surround sound DVD (Starkland, 2000)
  • Mercy (ECM, 2002)

Ecoutez Meredith Monk PROCESSION

Site officiel de Meredith MONK
Sa production discographique sur Amazon.fr

Morceaux intitulé PROCESSION, extrait de l’opéra QUARRY, 1975-76 enregistré par L. Laurie at Big Apple Studios - (6:42) disponible sur UBUWEB

Ballet Mécanique 1924 Fernand Léger 1881 1955

Actualités Pas de commentaires »

ballet.jpg

Visionnez Ballet Mécanique 1924

Le Ballet mécanique est l’œuvre la plus connue de George Antheil (1900-1959), compositeur américain, écrite entre 1923 et 1925, avec une révision en 1953.
Son orchestration est très particulière puisqu’elle comprend plusieurs pianos, des timbres électriques, une hélice d’avion, un ensemble de percussions… L’œuvre était initialement écrite pour un orchestre de 16 pianos, xylophone et percussions avant que l’ensemble soit étendu à d’autres instruments plus hétéroclites. Son inspiration est futuriste, voire dadaïste. Le terme de « ballet » est quelque peu usurpé, le compositeur n’ayant pas prévu de chorégraphie à proprement parler, sur sa musique, censée être initialement la bande sonore d’un film.
La création eut lieu le 19 juin 1926, au théâtre des Champs-Elysées avec un succès qui ne se répéta pas aux Etats-Unis un an plus tard. Fernand Léger et Dudley Murphy en firent un film en 1924 avec la participation de Man Ray.
L’œuvre se compose d’un seul mouvement et son exécution demande environ un peu plus d’un quart d’heure.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ballet_M%C3%A9canique
Source du film : UBUWEB

NB : UBUWEB vous permets de visionner des films, d’écouter des sons des musiques et des textes, de vous documenter sur des artistes

Colloque « A la rencontre de la danse contemporaine : porosités et résistances» NANTERRE les 12 et 13 décembre 2007

Colloques/Débats, Actualités 3 commentaires »

Danse contemporaine

La danse contemporaine est ouverte à des pratiques qui lui sont a priori étrangères. Si elle se déploie indéniablement dans des corps en mouvement, on ne peut ignorer qu’elle est aussi traversée de sons, d’images et d’objets, qu’elle se prolonge en discours, prend place dans la cité… Pourquoi de telles rencontres ? Quels en sont les effets ? Est-ce le signe que la création chorégraphique émerge depuis une confrontation avec ce qui ne fait pas immédiatement danse ? La danse n’aurait-elle donc pas de médium propre ?

Le problème est effectivement celui de la détermination (mais est-elle nécessaire ?) d’un matériau spécifique de la danse. Non seulement les créations chorégraphiques des années 90, et peut-être
plus encore de ce début de XXIe siècle, sont marquées par un questionnement de ce qui fait danse, mais cette interrogation se redouble dans les écrits, débats et départements universitaires, déplaçant encore le centre de gravité de la danse hors du corps en mouvement.

Le moment est donc sans doute venu de reformuler ensemble ces enjeux, de favoriser la rencontre des milieux (artistiques, culturels et universitaires), et d’accepter l’ouverture dont la danse contemporaine semble se nourrir afin d’interroger les chemins empruntés par cette dernière pour se mettre en œuvre depuis ce qu’elle n’est pas (ou semble ne pas être).

Paule Gioffredi et Edwige Phitoussi,
Organisatrices

Colloque international les 12 et 13 décembre 2007
Théâtre B.-M. Koltès, Paris 10 Nanterre

Informations pratiques :
· RER A : Nanterre-Université
· Le parking derrière le bâtiment L
est accessible au public du colloque sur demande à l’entrée de l’université
Contacts :
organisatrices au 06 31 24 40 19 ou 06 12 32 08 52
accueil bâtiment L : 01 40 97 56 15
Affaires culturelles de Paris X Nanterre

Programme de ce Colloque au format PDF
Programme définitif

Une selection de films de danse proposée par le blog imagesdedanse

Internet, Films de Danse, Actualités Pas de commentaires »

Une sélection de films de danse proposée par le blog Images de danse.

Visionnez Anna Halprin doing a comical dance back in 1957

La liste complète des vidéogrammes proposés par l’excellent blog Images de danse est disponible en suivant les liens ci-dessous :
Youtube.com
Dailymotion.com

Paroles de Marie-Astrid, élève à l’école de danse de l’Opéra de Paris

Internet, Actualités Pas de commentaires »

Opéra de Paris by Jacques Crenn
Opéra de Paris by Jacques Crenn

Entendu sur ArteRadio…
“Nous sommes allés à la rencontre de Marie-Astrid, 15 ans et demi, jeune espoir de l’école de danse de l’Opéra de Paris.
Glissement de chaussons, chuchotement de vestiaires et rêve d’étoiles.”

Ecoutez le témoignage de Marie-Astrid !

Enregistrement: 10 décembre 2003
Mix: Christophe Rault
Reportage et réalisation: Jeanne Robet

Visitez le site ArteRadio

WP Theme & Icons by N.Design Studio
- Traduction by WordPress tuto
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion