Disparition du chorégraphe Maurice Béjart

Actualités Pas de commentaires »

Maurice Bejart

Photographie extraite du film de Marcel Schüpbach B comme Béjart

Le chorégraphe français Maurice Béjart est mort à l’âge de 80 ans, a annoncé jeudi le Béjart Ballet Lausanne, que Maurice Béjart dirigeait depuis une vingtaine d’années.

«Nous sommes en train d’informer la troupe. Un communiqué officiel sera publié à 14h», a déclaré Eric Trol, administrateur adjoint du BBL, sans fournir de précisions sur les circonstances du décès.

La ville de Lausanne avait annoncé à la fin de la semaine dernière que le chorégraphe avait été hospitalisé pour la deuxième fois en l’espace d’un mois afin de suivre un traitement cardiaque et rénal «strict» qui devait durer plusieurs semaines.

Dépêche extraite de 20 Minutes.fr

Visionnez Maurice Béjart et sa troupe sur scène, sur la musique de Queen The show must go on

Vient de paraître La danse vue par Maurice Béjart et Colette Masson de Sylvie Jacq-Mioche aux éditions Hugo et Compagnie et disponible sur Amazon.fr

Biographie de Maurice Béjart

Comm(e)Union, Installation de Karine Saporta, du 14 novembre au 11 décembre 2007 à la Galerie LE SIMOUN

Exposition, Actualités Pas de commentaires »

KS

Développant une démarche amorcée lors de l’édition 2005 du Festival d’Avignon (artiste associé Jan Fabre), la chorégraphe Karine Saporta présentera une installation plastique sur la viande et le lait. Outre des tirages géants de ses poignantes mises en scène réalisées dans les frigos industriels de Rungis, l’artiste exposera ses bouteilles de lait et ses pots de yaourts.

Comm(e)Union
une installation de Karine Saporta
du 14 novembre au 11 décembre 2007
Vernissage le mercredi 21 novembre à partir de 18h30

Galerie Le Simoun
78, rue Miromesnil 75008 PARIS
Métro : Miromesnil
Tél. : 01 42 56 21 20
Email : simoun-art@orange.fr

Cie Karine Saporta

Tél. : 01 48 05 46 22
www.saporta-danse.com

Crédit photographique : Karine Saporta

STAGE DE DANSE CONTEMPORAINE AVEC TAOUFIQ IZEDDIOU LES 1ER ET 2 DÉCEMBRE 2007 DE 14H À 17H

Stages de danse, Actualités 1 commentaire »

Stage donné à l’occasion du festival DANSE D’AILLEURS (du 3 au 8 DÉCEMBRE 2007)

« Un temps de partage, d’écriture et d’improvisation alliant technique rythmique
et gestuelle de la transe-gnaoua du maroc et de la danse contemporaine. »

Taoufiq Izeddiou, artiste chorégraphe, diplômé d’état en danse, CND Paris.
Danseur permanent au Centre Chorégraphique National de Tours.

Après s’être orienté vers le théâtre, Taoufiq Izeddiou suit une formation en danse contemporaine auprès de : Pascal LUCE, Georges APPAIX, Sam LOUWICK , Joseph NADJ, Ornella d’AGOSTINO, Sophie LESSARE, Fouad NAZIH, Salia SANOU, Bernardo MONTET. Louis AYET, Seydou BORO….En 2001, il rencontre Bernardo MONTET qui lui confie « DANSE NORD », un solo de Susan BUIRGE.
Il fonde en 2002  la compagnie ANANIA avec deux danseurs marocains Bouchra OUIZGUEN et Saïd AÏT EL MOUMEN.
En 2003 il devient permanent au Centre Chorégraphique National de Tours.
De 2003 à 2005 il devient directeur artistique de la formation « Al Mokhtabar »,  formation à la danse contemporaine portée par le Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France au Maroc, l’Institut français de Marrakech et la coopération du Centre Chorégraphique National de Tours.
Il co-organise en 2005 avec Anania les 2 premières éditions des Rencontres Chorégraphiques de Marrakech dont il est Directeur.

Actuellement Taoufiq mène une nouvelle création intitulée « AATABA » pour  les Rencontres Chorégraphiques de Seine saint Denis 2008 .

Stage le 1er et 2 décembre de 14h00 à 17h00
Halle aux granges
13 Rue du Carel 14000 Caen
Tarif : 30 euros
Stage ouvert a tous
Renseignements & réservations auprès de Delphine au 02 31 85 83 91 ou par email

ATELIER DE LA DANSE N. 3 “Traces” les 24, 25 et 26 novembre 2007, Palais des Festivals et des Congrès, Cannes

Colloques/Débats, Actualités Pas de commentaires »

 traces
ATELIER DE LA DANSE N. 3 “Traces” les 24, 25 et 26 novembre 2007, Palais des Festivals et des Congrès, Cannes

Organisé par :
Section Danse / Laboratoire de recherche RITM
Ecole doctorale LASH / Action culturelle LASH
UNSA - Université de Nice Sophia-Antipolis

Comité scientifique et organisation :
Cristina Bahnarel Albertini, Claire Buisson, Ga-Young Lee, Mattia Scarpulla, Marie Tholon, Lieselotte Volckaert, doctorants en danse, Université de Nice Sophia-Antipolis

Coordination :
Marina Nordera, professeur en danse, Université de Nice Sophia-Antipolis

PRÉSENTATION GÉNÉRALE
Il s’agit de saisir l’opportunité du rendez-vous que constitue le Festival de Danse au Palais des Festivals de Cannes, pour mettre en rapport des chercheurs et des doctorants en danse avec la programmation artistique et un public plus large.

Ces rencontres prennent la forme d’ateliers de recherche afin de poursuivre à Cannes l’expérience d’une réflexion théorique conjuguée à des pratiques de la danse, propre à la filière d’études en danse et au Laboratoire de recherche RITM de l’Université de Nice Sophia-Antipolis.
L’Atelier de la danse n. 1 (Festival de Danse de Cannes 2005) fut consacré à la “Transdisciplinarité” à la fois dans la pratique des arts vivants et dans les approches théoriques qui les interrogent. L’Atelier de la danse n. 2 “Mémoires” (Monaco Dance Forum 2006) a accueilli une première exploration du thème de la mémoire en danse dans le cadre d’un plus large projet quadriennal.

L’Atelier de la danse n. 3 « Traces» s’attachera à approfondir quelques directions de recherche dégagées au cours de l’Atelier n. 2, en relation avec les projets des doctorants en danse du Laboratoire de recherche RITM.

Le fil conducteur thématique est la trace : marque laissée par la danse sur l’homme, son histoire, ses objets, mais aussi marque laissée par l’homme, son histoire, ses objets sur la danse. L’image de la trace permet d’aborder la question de la mémoire dans une articulation large entre passé, présent et futur. Elle permet aussi de figurer l’instabilité, l’insaisissabilité, la métamorphose et la transformation continue des mémoires et du mouvement dansé.

Cette rencontre de deux jours est organisée en quatre sessions.
Chacune implique deux chercheurs qui feront une intervention théorico-méthodologique en rapport aux thèmes de recherche d’un groupe de doctorants. Dans un premier temps, les doctorants interrogeront ces deux chercheurs, pour ouvrir ensuite la discussion au public. Dans cette tâche, tout le long de la manifestation, ils seront accompagnés par Philippe Le Moal, dans le rôle de témoin et producteur de questions.

PROGRAMME

Samedi 24 novembre 2007
15h30 Hall Méditerranée
Accueil et inscription des intervenants
16h30 Espace rencontres
Présentation du programme de recherche général « Mémoire » et du travail des doctorants en danse du RITM
17h30 Hall Méditerranée
Cocktail convivial de bienvenue offert par le Palais des Festivals et des Congrès

Dimanche 25 novembre 2007
9h30 Auditorium K
Session 1 :
Il s’agit d’explorer la transition entre mémoire individuelle et mémoire collective et vice-versa. Qui laisse une trace sur qui ? L’individuel sur le collectif ? Le collectif sur l’individuel ?
Du côté de la réception : comment la chorégraphie contemporaine (ou un chorégraphe en tant qu’individu) parle de l’histoire, ou des faits historiques, ou de la mémoire collective? Comment témoigne-t-elle des micro-événements humains ou historiques? Pourquoi quelque chose reste tracé en nous spectateurs, et tout le reste est oublié ? Comment la danse se fait trace et garde une histoire, des mémoires?

9h30 – 10h
Introduction de la session et étude de cas
Susanne Franco (professeur associée en danse, Venise)
Chorégraphies monstrueusement consolantes (William Forsythe, You made me a monster, 2005)

10h -10h30
Franz Anton Cramer (chercheur en danse, Berlin)
Définir le multiple ? Eléments d’une éthique de l’art chorégraphique dans les années ‘30

10h30 - 11h
Roland Huesca (professeur en danse, Metz)
Epistémologie de la trace

11h - 11h30 Pause café

11h30 - 13h
Discussion :
Cristina Albertini Bahnarel (doctorante en communication et en danse, Nice)
Mattia Scarpulla (doctorant en danse, Nice-Turin)
Franck Waille (doctorant en arts du spectacle, Lyon)
Témoin :
Philippe Le Moal (directeur de publication du dictionnaire de la danse Larousse, Paris)

13h-14h30 Pause déjeuner

14h30 Auditorium K
Session 2:
Traces ethnographiques. Comment chaque civilisation et/ou chaque époque conçoit la mémoire du corps dans la danse ? Comment s’organisent des formes différentes d’incorporation par rapport aux systèmes perceptifs, aux théories sur le corps, à la manière de les théoriser et conceptualiser, à la manière même de conceptualiser la mémoire ?

14h30 -15h
Introduction de la session et étude de cas
Mahalia Lassibille (anthropologue de la danse, Bordeaux)
Quand la mémoire de l’anthropologue en danse vacille

15h -15h30
Basile Doganis (maître de conférences en langue et civilisation japonaise, Lyon)
Incarnations de l’imaginaire et tracés du corps dans les arts corporels japonais

15h30 - 16h
Arnaud Halloy (maître de conférences en anthropologie, Nice)
Le corps possédé. De l’inscription collective à l’expression individuelle, et vice-versa

16h - 16h30 Pause café

16h30 - 18h
Discussion
Audrey Dessertine (doctorante en anthropologie de la danse, Paris)
Marie Tholon (doctorante en anthropologie de la danse, Nice)
Témoin :
Philippe Le Moal (directeur de publication du dictionnaire de la danse Larousse, Paris)

LUNDI 26 novembre 2007
9h30 Auditorium K
Session 3 :
Il s’agit d’explorer la transition entre mémoire individuelle et mémoire collective et vice-versa. Qui laisse une trace sur qui ? L’individuel sur le collectif ? Le collectif sur l’individuel ?
Du côté de la création : comment travailler sur la transition épistémologique entre l’expérience artistique individuelle et la recherche académique à valider collectivement? Comment revendiquer la place de sa propre pratique artistique et de la recherche en danse en tant que terrain anthropologique ? Quelles traces réciproques dans le processus d’incorporation, dans la mise en corps de la théorie (qui doit être objectivé)?

9h30 -10h
Introduction de la session et étude de cas
Joëlle Vellet (maître de conférences en danse, Nice)
Traces en oeuvre, traces à l’oeuvre dans les processus de création et la recherche

10h - 10h30
Aurore Desprès (maître de conférences en danse, Besançon)
Les processus de création chorégraphique : des traces à l’analyse

10h30 - 11h
Yvonne Hardt (chercheuse en danse, Berlin)
Thinking of Tracing – on Traces and the Construction of Meta-Narratives

11h - 11h30
Patricia Kuypers (chorégraphe et chercheuse en danse, Bruxelles)
“Extraire la forme du-dedans.” Ou comment passer d’une pratique à une technique, d’une technique à une théorie, et retourner à la pratique avec de nouvelles hypothèses.

11h30 - 11h45 Pause café

11h45-13h15
Discussion
Claire Buisson (doctorante en danse, Nice-Rome)
Ga Young Lee (doctorante en danse, Nice)
Témoin :
Philippe Le Moal (directeur de publication du dictionnaire de la danse Larousse, Paris)

13h15-14h30 Pause déjeuner

14h30 Auditorium K
Session 4
Traces écrites. Quel est le statut épistémologique des traités de danse ? Est-ce que un traité de danse parle vraiment de danse ? Comment les conditions matérielles et contextuelles de sa production façonnent les savoirs techniques qu’il est censé transmettre ? Où et comment se cachent les corps dansants, le style, les dynamiques dans les pages d’un traité ? Quelles traces plus ou moins visibles produisent-ils ?

14h30 - 15h
Introduction de la session et étude de cas
Marina Nordera (professeur en danse, Nice)
Quand l’écriture de la danse en brouille les traces

15h -15h30
Alessandro Pontremoli (professeur en danse, Turin)
Traces pour une néo-philologie du corps: les traités de danse italiens du XVème siècle

15h30 - 16h
Barbara Sparti (chercheuse en danse, Rome)
Restauration de la danse du passé

16h - 16h30 Pause café

16h30 - 18h
Discussion
Marie Glon (doctorante en histoire de la danse, Paris)
Lieselotte Volckaert (doctorante en langue et culture italienne et en danse, Groningen-Nice)
Témoin :
Philippe Le Moal (directeur de publication du dictionnaire de la danse Larousse, Paris)

INSCRIPTION GRATUITE MAIS OBLIGATOIRE
par email : danse@palaisdesfestivals.com
par téléphone au 0492993395
Pour information sur l’accueil à Cannes et sur le Festival de danse
Web : http://www.festivaldedanse-cannes.com

AlleRetour présente Sequenza à l’Hippocampe CAEN les 22, 23 et 24 novembre 2007

Annonces spectacles, Actualités Pas de commentaires »

sequenza.jpg

“La structure de composition, dans les partitions des Sequenze de L. Berio, utilise des éléments constructifs stables qui développent un matériau de base avec des formules répétées, variées et transposées à distance. Processus que j’ai voulu penser, analyser et appliquer à la composition chorégraphique comme une possible méthode de travail.

Le travail a été dirigé vers la relation Musique-Danse, leurs autonomies dans une même globalité, leur cohabitation dans l’espace et leurs croisements. Pour cela, les musiciens se sont détachés de leurs partitions en les apprenant par coeur.
Cette chorégraphie abstraite donne sa force à l’interprétation en laissant monter à la surface les émotions par l’organicité du corps, du geste et du son.”

L’hippocampe
6 impasse Dumont 14000 Caen - F
T. +33 (0)2 31 85 93 52
E. alleretourdanse@wanadoo.fr

AlleRetour
Emanuela Ciavarella - Jesús Hidalgo
10 rue Pasteur 14000 Caen – F
T. +33 (0)2 31 85 93 52
E. alleretourdanse@wanadoo.fr

Alleretour SEQUENZA Dossier de Presse au format PDF
Situez l’Hippocampe via GoogleMaps

WP Theme & Icons by N.Design Studio
- Traduction by WordPress tuto
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion